Watchmanga.fr » Divers » Quels sont les symptômes d’une agoraphobie

Quels sont les symptômes d’une agoraphobie

Quels sont les symptômes d’une agoraphobie

4.3/5 - (29 votes)

L’agoraphobie est une peur irraisonnée de la foule, des endroits publics et des espaces ouverts. Cette phobie peut avoir un impact important sur la vie quotidienne, car elle entraîne une incapacité à se déplacer dans les lieux publics.

L’agoraphobie peut être causée par des expériences traumatisantes passées, mais elle peut également être héréditaire.

Les symptômes de l’agoraphobie sont variés et peuvent inclure :

Qu’est-ce que l’agoraphobie ?

La peur de la foule est un trouble anxieux, qui se manifeste par une anxiété ou une gêne intense ressentie lorsque la personne se trouve dans un lieu public.

L’agoraphobie est une peur irrationnelle et incontrôlée des espaces publics.

Les agoraphobes éprouvent un malaise physique et psychologique à l’idée de devoir sortir de chez eux en raison du sentiment d’insécurité qu’ils éprouvent dans ces lieux.

Les personnes souffrant d’agoraphobie ont le plus souvent peur de marcher seules ou de prendre les transports en commun, voire même de prendre un ascenseur. Elles s’expriment parfois aussi par la crainte que quelqu’un puisse leur voler leurs affaires. Dans certains cas, elles ne supportent pas l’idée d’avoir à faire face à la foule, aux magasins bondés ou encore au contact avec les inconnus.

La peur des endroits très fréquentés constitue l’un des facteurs déclencheurs majeurs pour ce trouble anxieux. Par exemple, certaines agoraphobes refuseront catégoriquement de visiter des musées ou des monuments historiques car ils craignent que le fait d’y être confrontés entraîne une attaque panique et soit source d’angoisse pour elles-mêmes et pour toute autre personne présente sur les lieux.

Les causes de l’agoraphobie

La peur de la foule est une phobie qui touche un nombre important de personnes.

Les causes et les symptômes pourraient être différents d’une personne à l’autre.

La peur de la foule s’explique par le fait que cette dernière peut être source d’anxiété, voire même générer des crises de panique. Cette réaction se manifeste par des palpitations, une accélération du rythme cardiaque et une sensation de serrement au niveau du ventre.

L’individu ressent également un mal-être physique : la bouche sèche, la gorge serrée ou encore le souffle court.

La plupart des personnes touchées par cette phobie sont victimes d’agoraphobie, car elles ne peuvent pas supporter les foules et les endroits où il y a beaucoup de monde (centres commerciaux, transports en commun…).

Les symptômes de l’agoraphobie

Les symptômes de l’agoraphobie sont nombreux. Dans un premier temps, il faut savoir que la peur des situations dans lesquelles nous serions confrontés à une foule est un trouble anxieux très répandu, qui touche près d’une personne sur cinq.

Les personnes souffrant de ce trouble ont peur des lieux publics et même du simple fait d’y être. Elles évitent donc tout lieu public et ne sortent pas de chez elles sans avoir au préalable pris une multitude de précautions pour éviter toute situation pouvant déclencher leurs crises d’angoisse. Au niveau du comportement, on peut observer un isolement total et des difficultés à s’exprimer facilement en public : un visage fermé, une posture figée et une voix faible font partie des comportements typiques que l’on observe fréquemment chez les personnes atteintes par ce trouble.

L’agoraphobie peut aussi entrainer des troubles alimentaires ou encore la perte de poids. Elle entraine aussi souvent des problèmes relationnels importants avec son entourage proche : famille, amis. Enfin, il existe plusieurs stratégies permettant de diminuer les crises d’angoisse : prendre conscience que cette crise est passagère (et non pathologique) ; se forcer à aller vers les autres ; se faire accompagner par un professionnel ; accepter ses limites physiques (par exemple s’isoler aux toilettes). Mais pour réussir à sortir de cette crise sans risquer sa vie pour autant, il est important de bien connaitre son trouble afin d’adopter la bonne attitude face à chacune des situations rencontrées durant le traitement contre l’anxiété.

Le diagnostic de l’agoraphobie

La peur de la foule est une phobie qui se traduit par une répulsion face à la foule.

La personne atteinte de cette pathologie a un sentiment d’insécurité et d’impuissance face à des groupes importants de personnes.

L’agoraphobe évite tout contact avec les autres pour ne pas être confronté à cette sensation d’angoisse. Cette phobie est souvent accompagnée de troubles paniques, ce qui explique que l’agoraphobie est souvent confondue avec la claustrophobie.

Les symptômes ? La personne atteinte de cette pathologie, ressent un malaise, une oppression au niveau du thorax ou des difficultés respiratoires. Elle peut également ressentir des palpitations cardiaques, avoir le vertige ou être victime d’une accélération du rythme cardiaque.

L’agoraphobe n’est jamais en mesure de contrôler ses crises et ses angoisses surviennent généralement spontanément et sans prévenir.

Il faut savoir que les crises peuvent survenir à l’intérieur comme à l’extérieur du domicile. Dans certains cas, il existe un risque important d’étouffement ou encore un risque important liés aux vomissements provoqués par une crise panique (risque très élevé).

Les traitements ? Le traitement consiste tout simplement en la prise en charge psychothérapeutique et/ou médicamenteuse adaptée au patient agoraphobe.

Le traitement de l’agoraphobie

La phobie sociale est une peur qui concerne des situations où l’on se retrouve en groupe. Cette peur s’exacerbe avec le contact de nombreuses personnes, dans un lieu clos et étroit… L’agoraphobie est caractérisée par la crainte de devenir fou, de mourir ou encore d’être agressé.

Les symptômes sont variables : tremblements incontrôlables, vertiges, nausées, sueurs froides… Elle peut être accompagnée d’un trouble panique et faire évoquer une autre pathologie comme la dépression. En France, on estime qu’environ 2 % de la population souffrirait d’une phobie sociale.

La plupart des personnes atteintes ont entre 15 et 30 ans ; elles consultent pour la première fois vers 20 ans.

Le traitement de l’agoraphobie ? Le traitement doit être adapté à chaque cas : psychothérapies, thérapies comportementales et cognitives (TCC), traitements médicamenteux… Il n’existe pas vraiment d’approche thérapeutique unique pour traiter les patients souffrant d’agoraphobie.

La prise en charge doit être multidisciplinaire afin de réduire au maximum les symptômes.

Prévenir l’agoraphobie

La peur de la foule est une phobie qui touche un nombre croissant de personnes.

Les personnes concernées ont peur des foules, c’est-à-dire qu’elles sont terrifiées à l’idée d’être en présence d’une quantité importante de personnes.

La plupart du temps, elles évitent les lieux publics pour ne pas être confrontées aux regards des autres et pour se sentir plus à l’aise. Quand on souffre d’agoraphobie, on a tendance à avoir des difficultés à gérer son stress et sa nervosité. Une simple situation anodine comme se rendre au supermarché ou assister à une fête peut vite tourner au cauchemar si la personne concernée est agoraphobe. Pour éviter que la situation n’empire, il est conseillé de recourir à certaines méthodes simples qui consistent par exemple à prendre l’air plus souvent, faire des exercices physiques ou encore consulter un psychothérapeute spécialisé dans le traitement des troubles anxieux.