Watchmanga.fr » Divers » Métier de voyante : statut et règlementation

Métier de voyante : statut et règlementation

Métier de voyante : statut et règlementation

4.4/5 - (33 votes)

Aujourd’hui, nous allons voir ensemble un métier qui peut être très intéressant pour certaines personnes.

Il s’agit du métier de voyante. En effet, il est possible d’exercer ce métier sans avoir de diplôme particulier. Cependant, il faut toutefois savoir que ce métier n’est pas réglementé et qu’il est donc possible de travailler sans aucune formation. Nous allons voir comment exercer le métier de voyante et quelles sont les règles à respecter pour ne pas tomber dans l’illégalité.

Définition d’un voyant

Le voyant est un médium qui se sert de ses dons pour prédire l’avenir à des inconnus.

Il peut par exemple vous donner une date, ou encore faire un tirage de tarot. Comme tout métier, le domaine de la voyance nécessite une connaissance approfondie du sujet et beaucoup de patience.

Le voyant doit également posséder des qualités relationnelles et être capable d’expliquer clairement ce qu’il ressent et ce qu’il voit. Pour pouvoir exercer ce type de profession, il faut obtenir un diplôme spécifique qui enseigne les techniques liées au monde ésotérique (tarologie, cartomancie…).

Les cours sont dispensés par des professeurs expérimentés, c’est-à-dire des personnes ayant eu plusieurs années d’expérience dans le domaine du paranormal.

Lorsque vous souhaitez entrer en contact avec un voyant, la première chose à faire est de trouver celui qui répondra le plus à vos attentes sur internet.

Vous pouvez consulter les forums pour avoir différents avis sur tel ou tel prestataire. N’hésitez pas non plus à demander aux personnes que vous connaissez si elles ont déjà consultée un voyant pour savoir si elles recommandent cette pratique. Si l’on peut considérablement gagner sa vie en tant que voyante, il n’en demeure pas moins que les revenus restent très aléatoires et dépendent principalement du nombre de consultations effectuée chaque semaine (qui est génralement infime). exercice

Métier de voyante : statut et règlementation

Statut légal d’un voyant

Le métier de voyant est un métier à part entière.

Il faut savoir que c’est un art qui demande une certaine expérience et des aptitudes particulières. Pour exercer le métier de voyant, il est nécessaire d’avoir suivi une formation spécialisée dans le domaine.

Le professionnel doit avoir suivi une ou plusieurs formations en matière de divination, ainsi qu’une formation en psychopathologie et psychologie.

Il doit également être capable d’expliquer sa pratique au client, afin que ce dernier puisse faire son choix sur la personne à consulter. Cette personne peut être un membre de la famille ou tout simplement un proche pour avoir accès à ses secrets les plus intimes. Certains voyants se spécialisent par exemple dans le domaine du travail, de l’amour ou encore du bien-être.

Les consultations peuvent se faire soit en cabinet, soit par téléphone et certains services peuvent être proposés sur Internet (voyance par mail). exercice

Réglementation des activités des voyants

L’exercice du métier de voyant est régi par la loi française et européenne.

Il faut savoir que le statut des professionnels de l’art divinatoire est clairement défini, ce qui permet aux consommateurs d’être en mesure de faire un choix éclairé.

Les voyants sont soumis à une obligation d’information et de transparence. Pour les consulter, il faut toujours préciser que vous êtes libre de votre choix et ne pas hésiter à demander plusieurs devis avant de prendre rendez-vous.

Vous pouvez donc recourir à un cabinet, un site internet spécialisé ou encore à une plateforme communautaire pour trouver le bon professionnel.

La plupart du temps, les sites web des voyants sont conçus pour vous offrir la possibilité d’obtenir rapidement et gratuitement des informations sur ce professionnel (expérience, formation, diplômes…).

Les plateformes spécialisées mettent aussi à disposition une liste des principales qualités attendues chez les bons voyants. Avant toute consultation, il est recommandable de toujours se renseigner sur le type d’offre proposée par le professionnel en question (tarifs, durée du rendez-vous…). Si vous consultez un site internet ou si vous utilisez une plateforme communautaire pour trouver votre expert en arts divinatoires, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l’esprit concernant votre futur consultant afin qu’il puisse répondre au mieux à vos attentes. exercice

Obligations des voyants

Les voyants n’ont pas pour obligation de respecter une éthique.

Ils n’ont pas non plus à se conformer à des obligations légales, même si ces dernières sont importantes. Cependant, ils doivent s’adapter aux exigences du public et faire preuve de transparence sur leurs prestations.

Il est important que les clients aient une idée des tarifs et qu’ils soient informés sur la nature des prestations proposées.

Le voyant doit être honnête et transparent sur le prix proposé. Ses tarifs doivent être clairement indiqués au moment de la prise de rendez-vous ou avant la consultation.

Les clients doivent pouvoir savoir ce qui sera facturé en amont à leur place, sans qu’ils ne demandent quoi que ce soit en particulier. Ce principe permet notamment d’éviter les dépenses inutiles et les déceptions du client face à une facture trop élevée ou bien un manque de ressentis quant aux prédictions données par le voyant. exercice

Protection des clients des voyants

Il est important de protéger les clients des mauvais voyants. C’est pour cela que nous vous proposons une formation voyance qui va vous permettre d’apprendre à bien percevoir la personne qui se présente devant vous et à éviter toute arnaque. Nous allons vous apprendre à utiliser le pendule, la numérologie, l’astrologie ou encore la tarologie pour pouvoir identifier les personnes sincères et celles qui ont un objectif autre que celui de votre développement personnel. Pourquoi cette formation voyance ? Il y a beaucoup d’arnaque en matière de consultation de voyance, car il est très facile pour un charlatan de mentir sur son don et de faire croire qu’il est capable de parler avec les morts.

Il faut savoir que si vous consultez un voyant en espérant qu’il puisse répondre aux questions essentielles telles que « comment faire pour trouver du travail » ou encore « comment se débarrasser des ondes négatives », alors il sera tout à fait possible qu’il fasse usage d’un art divinatoire sans scrupules afin d’obtenir ce que vous recherchez. exercice

Sanctions applicables aux voyants qui enfreignent la loi

L’exercice illégal de la voyance est une activité qui n’est pas sans risque.

Il convient donc de s’assurer que les pratiques de cet art divinatoire ne portent pas atteinte à l’ordre public.

La loi du 19 juillet 1976, qui réglemente la profession des métiers dits «de l’art divinatoire», a été modifiée par le décret n° 2005-1394 du 30 octobre 2005.

L’article 16 de ce décret indique que tout professionnel doit s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS). Un voyant qui souhaiterait exercer son activité en France doit donc être titulaire d’un diplôme reconnu par l’État français ou justifier d’une expérience professionnelle attestée par un diplôme équivalent. Ainsi, seuls les praticiens ayant obtenu un diplôme sanctionnant une formation reconnue et sanctionnant leur compétence peuvent exercer leur métier en France. Cette disposition vise notamment à garantir au consommateur la qualité des services proposés et à protéger le droit exclusif des personnes physiques ou morales formant un titre de formation agréé en matière d’activités relevant des arts divinatoires. En cas de non-respect de ces règles, les contrevenants sont passibles d’une amende maximale fixée à 3 750 € pour une personne physique et 15 000 € pour une personne morale (art. R1617-32 du Code général des collectivités territoriales).

Les sanctions encourues par les contrevenants peuvent aller jusqu’à six mois d’emprisonnement et 75 000 € d’amende (art. R1617-33 du Code général des collectivités territoriales). exercice

La voyance est un don qui peut être utilisé pour aider les autres. Elle peut également être exploitée à des fins personnelles, et ce sont généralement ces dernières qui posent problème. L’exploitation de la voyance à des fins personnelles constitue une infraction au code pénal. Les métiers de la voyance sont réglementés par le ministère du travail.